À quel point suis-je, en tant que psychologue, responsable de la pratique éthique de mes collaborateurs non-psychologues (art. 26)?

Categorie: 
Deontologische code
Verantwoordelijkheid

Les informations diffusées sur cette page sont basées sur la législation en vigueur, la doctrine et le code de déontologie. La publication de ces informations ne constitue en aucun cas une prise de position mais découle du souhait de la Commission d’informer au mieux les psychologues au sujet de la législation qui leur est applicable. Ces informations ne sont pas conçues comme des avis contraignants ni sur mesure. Leur application doit être examinée en fonction de la situation rencontrée et relève de la responsabilité du psychologue. 

L’article 26 est repris dans la rubrique Responsabilité du psychologue : « Le psychologue exige de ses collaborateurs non-psychologues le respect du présent code de déontologie dans le travail qu’ils exécutent. Il assume la responsabilité de leurs manquements éventuels ».

Cet article fait référence à divers types de collaborateurs : des employés, des partenaires sous contrat ou encore des bénévoles. La responsabilité du psychologue renvoie aux efforts qu’il doit fournir pour proposer des pratiques adéquates et minimaliser les risques inhérents au travail de ses collaborateurs. Ainsi, si le psychologue gère une équipe de bénévoles, c’est à lui à leur assurer une formation solide, superviser leur travail et à mettre en place une procédure pour corriger les erreurs. Lorsqu’il ne peut anticiper les problèmes, il les rapporte et prend action : c’est ce qui est visé dans la phrase « Il assume la responsabilité de leurs manquements éventuels ».