Informations en vue des renouvellements 2018

Je veux renouveler.

Retrouvez une réponse à toutes vos questions !

 

Des conseils pour un renouvellement sans souci sur notre site internet

Vous renouvelez sur notre site internet ? En suivant les conseils suivants vous pouvez éviter d’éventuels problèmes lors de votre renouvellement. Prenez le temps de les parcourir avant de débuter le processus en ligne.

  • Un lien unique par psychologue : n'envoyez pas le lien de renouvellement que vous avez reçu par e-mail à vos collègues, chaque lien est unique et correspond à votre profil. De même, n'utilisez pas le lien d'un de vos collègues. En utilisant le lien d'autrui, vous risquez d'effacer vos données ou celles d'une autre personne. 
  • Boutons « étape précédente » et « étape suivante » : N'utilisez PAS les flèches de votre navigateur pour aller en avant ou en arrière dans la procédure, mais utilisez plutôt les boutons « étape précédente » et « étape suivante » en bas à droite.
  • La langue de votre choix : les liens de renouvellement ont été personnalisés selon la langue de votre choix. Si, toutefois, le lien vous mène à une page dans la langue erronée, vous pouvez changer la langue en haut du formulaire à gauche.
  • Encodage de vos données : Vérifiez que vous avez bien encodé toutes les informations et qu’il n’y a plus de champ en rouge, sans quoi vous ne pouvez passer à la page suivante.
  • Patientez jusqu’à ce que la page soit téléchargée : lors de périodes de forte affluence, il se peut que le traitement de votre renouvellement prenne un peu plus de temps. Patientez et ne cliquez pas pour sortir du programme.
  • Choix du mode de paiement : après avoir parcouru le processus en ligne, vous aurez la possibilité de choisir entre paiement en ligne ou par virement bancaire. Lorsque vous sélectionnez un paiement par virement, cliquez sur « suivant » afin de recevoir un e-mail contenant les instructions de paiement.
  • N’oubliez pas la communication structurée en cas de virement bancaire : Vous optez pour un paiement par virement bancaire ? Veuillez utiliser la communication structurée reprise dans l'e-mail qui vous est envoyé après avoir effectué le processus en ligne. Vous évitez ainsi tout retard dans le traitement de votre paiement.
  • Pas reçu d'e-mail ? Vérifiez vos courriers indésirables/SPAMS : si, après avoir effectué le processus en ligne, vous n’avez pas reçu d'e-mail de notre part, veuillez consulter vos SPAMS. De plus, vous retrouverez un exemplaire de votre preuve de paiement et de votre certificat dans votre profil personnel.
  • Certificat papier et carte 2018 : vos nouveaux certificat et carte vous seront envoyés à partir du mois de janvier. En attendant, vous pouvez utiliser le certificat électronique que vous recevez par e-mail. Vous pouvez également le retrouver dans votre profil en ligne.
  • Gérez votre profil personnel : veuillez vérifier et mettre à jour les données qui se trouvent dans votre profil personnel. Vous pouvez le faire en vous connectant à notre site internet via l’onglet « Login » en haut à droite. Vous y trouverez d’ailleurs un exemplaire numérique de votre preuve de paiement et de votre certificat.
  • Vous rencontrez des problèmes techniques ? N'hésitez pas à envoyer un e-mail à info@compsy.be comportant
    • une description précise du problème, 
    • si possible, une capture d'écran, 
    • en cas de problème de paiement, la date, le numéro de compte, le nom du propriétaire du compte ou un extrait de compte.

↑ Retour

Renouveler votre agrément pour 2018 : une évidence

Vos avantages en tant que psychologue agréé(e)

  • L’agrément vous permet d’utiliser le titre de psychologue, protégé par la loi ;
  • L’agrément vous lie au code de déontologie et scelle par conséquent votre engagement éthique ;
  • L’agrément vous apporte de la visibilité en tant que professionnel compétent auprès des clients, des patients et des autres praticiens ;
  • L’agrément permet de contribuer à la professionnalisation de toute la discipline ;
  • La Commission des Psychologues rédige des dossiers répondant aux questions les plus souvent posées sur la déontologie, mais également sur les réglementations en lien avec le code ;
  • La Commission des Psychologues vous propose son aide en cas de saisie judiciaire de dossiers ;
  • L’agrément vous permet de bénéficier d’une exonération de la TVA pour la plupart des services cliniques et psychopédagogiques ;
  • L’agrément constitue de plus en plus souvent un critère pour les remboursements des mutualités dans le cadre de l’assurance complémentaire ;
  • L’agrément actuel sera une valeur ajoutée essentielle pour l’obtention du futur agrément des psychologues cliniciens s’ils désirent se baser sur les mesures transitoires et notamment les activités antérieures à leur demande d’agrément en psychologie clinique.

L'agrément : un gage de qualité et de sécurité

Dans une société où un tiers des Belges est confronté à un problème psychologique au cours de sa vie, la profession de psychologue revêt un rôle sociétal primordial. Qui dit rôle social important, dit responsabilités. Par l’agrément et le respect du code de déontologie qui y est lié, vous contribuez à améliorer l’identité professionnelle et vous apportez une sécurité à vos clients ou patients, et à votre employeur éventuel.

13 000 psychologues agréés : un chiffre en perpétuelle augmentation

Depuis la création de la Commission des Psychologues, le nombre de psychologues agréés n’a fait qu’augmenter. À la fin de cette année 2017, nous approchons du cap des 13 000 professionnels agréés en tant que psychologue, ce qui fait de la profession de psychologue, la 5e profession libérale la plus importante après les médecins, les pharmaciens, les avocats et les architectes. 
L’agrément permet également de rassembler tous les psychologues, toute orientation et secteur confondu. Cette volonté de rassembler était au coeur du colloque organisé en 2016 où pas moins de 1 000 psychologues avaient pris part, et il sera également un élément clef du colloque que nous organiserons en 2018. Vous retrouverez plus d’informations à ce sujet dans les mois à venir.

↑ Retour

La Commission des Psychologues : ses réalisations et ses objectifs

Au cours des dernières années, l’environnement de travail des psychologues n’a cessé d’évoluer. Pour y répondre, le rôle de la Commission des Psychologues, de protéger les patients/clients par le respect du code de déontologie des psychologues, est de plus en plus important. Elle emploie actuellement 10 collaborateurs qui se consacrent à réaliser cette mission.
La Commission des Psychologues accomplit une série d’actions concrètes :

  • Traiter, mais surtout prévenir les plaintes disciplinaires : grâce à l’information qu’elle met à disposition des psychologues sur la déontologie (voir les dossiers déontologiques), mais également grâce à la jurisprudence en pleine construction (plus d’informations dans la brochure que vous recevrez lors du renouvellement) ;
  • Informer les psychologues sur des sujets liés à la déontologie (les dossiers disponibles sur le secret professionnel, l’accompagnement des mineurs...) ;
  • Prendre le pouls de la profession (sondages et projets de recherche pour comprendre les besoins de la profession) ; 
  • Rassembler les psychologues pour développer leur profession (organisation d’un colloque, des projets de recherche) ;
  • ...


En 2017, nous avons également renforcé notre transparence grâce à notamment :

↑ Retour

L’avenir de la Commission et de la profession 

Le code de déontologie

Suite à une demande du Ministre de tutelle, Ministre des Classes moyennes, la Commission avec l’aide de juristes a rédigé un avis sur des changements importants à apporter au chapitre III du Code de déontologie concernant le secret professionnel.
Le Ministre a reçu cet avis à la fin de ce mois de septembre et nous attendons la modification du code au cours des prochains mois. 

La déontologie et le droit disciplinaire 

Après avoir distribué une brochure sur le code de déontologie l’année dernière, le service de déontologie est occupé à rédiger des textes informatifs sur la déontologie des psychologues et les règlementations qui y sont liées. Au cours de l’année 2017, la Commission a d’ailleurs fait un sondage pour connaître les questions les plus courantes auxquelles vous êtes  confrontés. Le service de déontologie a donc établi une liste de textes que nous développerons au cours des prochains mois. Si vous désirez savoir comment ils élaborent leurs dossiers, n’hésitez pas à jeter un oeil à la page d’explications : www.compsy.be/fr/comment-developper-un-dossier

Dans la brochure « Le droit disciplinaire des psychologues – Jurisprudence », les décisions du Conseil disciplinaire seront
mises en avant. Cette jurisprudence se retrouvera également sur le site internet à destination uniquement des psychologues
agréés. Plus d’informations suivront.

Une meilleure représentativité des psychologues : un pas vers la création d’un Ordre

Notre ministre de tutelle, le ministre des Classes moyennes, Denis Ducarme, désire lancer des élections directes pour assurer une meilleure représentativité et une plus grande démocratie, mais cela ne pourra se faire qu’après une modification de la loi.
Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ce dossier. Ce changement sera un pas vers l’évolution de notre Commission vers un Ordre. Nous espérons que la création de cet institut professionnel permettra de gérer le futur agrément du psychologue clinicien en accord avec l’agrément actuel de tous les psychologues, et évitera donc une fragmentation de la profession. Les mois et années à venir vont donc être décisifs pour l’évolution de notre profession.

Souhaiteriez-vous en savoir plus sur nos réalisations? Consultez notre rapport annuel de 2016.

↑ Retour

L'agrément en tant que psychologue et le nouvel agrément en tant que psychologue clinicien

La loi du 4 avril 2014 réglementant les professions des soins de santé mentale et l’agrément du psychologue clinicien est en vigueur depuis le 1er septembre 2016. Il n’est cependant pas encore possible de demander un agrément en tant que psychologue clinicien.

Avant que ceci soit possible, les étapes suivantes sont nécessaires :

  • Conseils sur la mise en œuvre de la loi, par le Conseil fédéral pour les professions des soins de santé mentale,
  • Rédaction des arrêtés d’exécution qui préciseront les critères légaux,
  • Création d’une nouvelle commission d’agrément au niveau communautaire.

La nouvelle loi n’a en principe aucun rapport avec la loi du 8 novembre 1993 protégeant le titre de psychologue. Cette protection du titre s’applique à tous les psychologues, quel que soit leur secteur, et du coup aussi aux psychologues cliniciens. C’est cet agrément du titre qui établit le lien avec le code de déontologie des psychologues. L’inscription auprès de notre instance demeurera dès lors une condition nécessaire de la future procédure d’agrément des psychologues cliniciens.

Des informations générales sur la nouvelle loi concernant la psychologie clinique

↑ Retour