La Commission des Psychologues en visite chez les ministres De Block et Borsus

La dernière mise à jour de cette page date du 5/11/2018.

Le mois dernier, Edward Van Rossen, le directeur de la Commission des Psychologues, a successivement rendu visite au ministre Borsus (classes moyennes) et à son homologue De Block (santé publique). Des rendez-vous au cours desquels la question de notre évolution vers une institution professionnelle à part entière pour les psychologues a été abordée, de même que la possibilité d’un changement de tutelle.

Évolution vers une institution ou un ordre professionnel

Lors d’une concertation avec notre ministre de tutelle Borsus en avril dernier, la présidente et le directeur de la Commission des Psychologues ont évoqué la possibilité pour notre organisme d’évoluer d’une << commission >> vers une << institution >> ou un << ordre >> à part entière. Au-delà du changement de nom, l’intérêt d’une telle évolution serait d’étendre et de clarifier nos compétences. Cela nous permettrait, par exemple, de détecter et poursuivre les abus de titre de manière plus proactive. Ou de créer un système d’accréditation pour les formations professionnelles continues. Une telle accréditation s’inscrit en effet dans le prolongement de notre code de déontologie (article 30). Le terme << institution >> ou << ordre >> soulignerait par ailleurs notre indépendance au milieu des autres associations de psychologues. Le ministre a d’ores et déjà réagi de manière très positive à nos ambitions et nous a confirmé son soutien dans ce trajet. 

Changement de tutelle

En mai dernier, Edward Van Rossen a également été invité au cabinet de la ministre De Block. Lors de cet entretien, les collaborateurs du cabinet de la ministre ont montré beaucoup d’intérêt pour notre code de déontologie et nous ont déclaré que la vision de Mme De Block était proche de celle de la Commission des Psychologues. En prévision de la reconnaissance de la psychologie clinique en tant que profession des soins de santé et vu le pourcentage important de cliniciens parmi les psychologues agréés, le cabinet De Block a émis la possibilité de modifier la tutelle ministérielle de notre organisme.

La Commission des Psychologues relève actuellement de la tutelle du ministre des Classes moyennes Borsus. Pour savoir si le cabinet Borsus va adhérer à l’idée d’un changement de tutelle ou d’une cotutelle, il faudra encore attendre. Le cabinet a affiché une certaine réserve lors d’une première discussion, mais il était néanmoins disposé à approfondir la question.

Si rien ne change d’ici là , on risque d’avoir besoin de deux organes de discipline à partir de septembre 2016 : un pour les psychologues cliniciens et un autre pour les psychologues non cliniciens ou pour les psychologues en général. Pour des raisons pratiques et financières, un tel scénario n’est évidemment pas souhaitable. Une concertation est dès lors nécessaire entre les cabinets Borsus et De Block. Nous mettrons les mois à venir à profit pour explorer avec les fédérations professionnelles reconnues les trois pistes possibles, à savoir migrer vers la Santé publique, rester dans le giron du ministre des Classes moyennes ou instaurer une cotutelle. Pour ce faire, nous identifierons bien évidemment les secteurs et les souhaits des psychologues agréés.

 


 
Partagez cette page