Pourquoi le code de déontologie et le droit disciplinaire sont-ils nécessaires ?

Page créée le 30 janvier 2017

Pour pouvoir exercer sa profession, un psychologue a besoin d’autonomie. Si cette condition n’est pas remplie, il ne peut pas fonctionner professionnellement de manière efficace : le psychologue dispose de la capacité d’évaluer les différentes options et de prendre des décisions dans l’intérêt de son client. Mais ceci signifie bien sûr qu’il doit assumer les conséquences des décisions qu’il prend . La responsabilité du psychologue découle donc de son autonomie.

Le code de déontologie est, en quelque sorte, l’incarnation de ce sens des responsabilités et ce, de trois manières (art. 2):

  • il offre au client individuel une sécurité à propos de la qualité des services offerts par son psychologue,
  • il protège le grand public et la société dans son ensemble,
  • il préserve la dignité et l’intégrité de toute la profession.

Les règles contenues dans le code apportent au client les garanties nécessaires contre d’éventuels abus et un filet de sécurité si des manquements devaient, malgré tout, être constatés. Cet apport-là du code est d’autant plus important dans le domaine des soins, où les patients, souvent vulnérables et dans une situation où ils ont besoin d’aide, s’engagent dans une relation asymétrique avec leur prestataire de soins.

Les règles déontologiques offrent, en outre, au psychologue individuel, des points de repère dans l’exercice responsable de sa profession. Elles offrent un cadre permettant au psychologue de remplir sa mission, à savoir entendre et comprendre une personne, l’accompagner à son rythme en respectant son intégrité et sa singularité.

La raison d’être du code de déontologie dépasse toutefois les intérêts du psychologue individuel et de ses clients. Ce code permet, en effet, à la société, où notre profession occupe une place de plus en plus importante, d’avoir une image positive du travail des psychologues et des normes qu’ils doivent respecter. L’ancrage juridique du code renforce par ailleurs la position importante que les psychologues occupent dans notre société.

Pierre de touche de l’ensemble de la discipline, elle l’élève au rang de profession intègre et autorégulée qui s’assure elle-même que ses membres fournissent des services de qualité. Cela assure que soient préservés la dignité et l’intégrité de notre profession. Puisque la déontologie transcende la variété des pratiques et orientations des psychologues, elle leur confère une identité professionnelle commune.

>> Cliquez pour plus d’infos sur le cadre légal du code 

>> Cliquez ici pour lire notre brochure « La déontologie du psychologue : code, bonnes pratiques et le guide de raisonnement éthique »


 
Partagez cette page