Avez-vous une plainte?

dialogue

Êtes-vous insatisfait des services d’un psychologue? Est-il question d’un problème ou d’un conflit, voire d’une erreur de sa part? Il est possible d’y trouver une issue via les différentes démarches expliquées ci-dessous.

Parlez-en d'abord avec votre psychologue

La relation de confiance entre un client et son/sa psychologue est d’une importance capitale. Si vous doutez de la qualité des services rendus par un(e) psychologue, il est tout d’abord recommandé de discuter avec lui/elle de vos griefs.Un dialogue de qualité vous permettra peut-être de résoudre le problème.

Si le dialogue n’est plus possible ou s’il n’aboutit à rien, vous pouvez vous adresser à la Commission des Psychologues. Vous pouvez soit entamer un processus de médiation soit déposer une plainte (procédure disciplinaire).

Informez-vous avant de faire votre choix. La médiation et la procédure disciplinaire sont deux démarches différentes qu’il n’est pas possible de combiner : poursuivant des objectifs qui leur sont propres, les issues possibles divergent également. En outre, votre degré d’implication en tant que plaignant est moindre dans la procédure disciplinaire.

 

Quand optez-vous pour une médiation?

  • Il est question d’une divergence d’opinion entre votre psychologue dont vous ne parvenez pas à vous dégager
  • Vous êtes ouvert au dialogue
  • Ce qui vous importe est de trouver une solution au différend, et non d’amener le psychologue à être sanctionné

 

Quand choisissez-vous d'introduire une plainte auprès du Conseil disciplinaire?

  • Vous estimez que votre psychologue a enfreint son code de déontologie
  • Vous voulez le signaler
  • Vous trouvez qu’une sanction disciplinaire serait justifiée

 

Cliquez sur un des cadres bleus ci-dessous pour plus d’information. Vous y trouverez également des explications sur la façon de lancer une médiation ou une procédure de plainte.