La publicité pour les psychologues

Les informations diffusées sur cette page sont basées sur la législation en vigueur, la doctrine et le code de déontologie. La publication de ces informations ne constitue en aucun cas une prise de position mais découle du souhait de la Commission d’informer au mieux les psychologues au sujet de la législation qui leur est applicable. Ces informations ne sont pas conçues comme des avis contraignants ni sur mesure. Leur application doit être examinée en fonction de la situation rencontrée et relève de la responsabilité du psychologue. 

Le cadre concernant la publicité des psychologues est énoncé dans l’article 39 du code de déontologie: << Le psychologue peut annoncer ses services à condition qu’ils soient présentés avec objectivité, dignité et sans dénigrer la réputation de ses confrères. Il se garde de tout démarchage. Il a le devoir d’être exact lorsqu’il fait état de ses titres et qualifications, de sa formation, de son expérience, de ses compétences et de ses appartenances professionnelles >>.

Il faut distinguer ici le démarchage de la publicité personnelle.

  • Le démarchage vise la communication d'informations destinées à rechercher de nouveaux clients et implique un contact personnalisé avec le client potentiel afin de lui présenter une offre de services. Ceci est formellement proscrit par l’ensemble des professions libérales réglementées.
  • La publicité personnelle se définit comme "toute communication publique ayant pour objet de faire connaître son auteur ou de donner une information sur la nature ou la qualité de sa pratique professionnelle".

Lorsque les communications commerciales sont faites par des professions réglementées, elles doivent respecter les règles professionnelles qui visent notamment l’indépendance, la dignité et l’intégrité de la profession ainsi que le secret professionnel. Les informations données doivent être conformes à la réalité, objectives, vérifiables et discrètes. Sont en revanche interdites toutes publicités personnelles qui comportent des mentions comparatives, qui permettraient d’identifier la clientèle du psychologue ou qui seraient fondées sur des conditions financières. Les psychologues doivent également s’opposer activement à toute publicité de leur activité qui ne respecte pas les dispositions du code de déontologie.

Les lignes de conduite énoncées visent toutes les formes de diffusion d'information publicitaire, y compris les nouveaux moyens de communication comme Internet.


 
Partagez cette page